Production crite pour 1 bac

...



 
 . .



 | .
 

  Production crite pour 1 bac

         

dbik






:
 :
:

: 69
: 10992
 : 11/11/2007
ɕ| ɕ|:

http://www.elanouar.com
: Production crite pour 1 bac    19, 2012 1:37 pm

Sujet1: Il vous est srement arriv, un jour, d'avoir peur. Dtes en quelles circonstances et
////////////////
La
peur est un sentiment humain, instinctif. A tout moment, l 'homme peut
prouver ce sentiment. La peur devient parfois, une panique, touffe
toute raison, aveugle, rend quelquefois l 'homme hors de lui>
C'est
justement ce qui n'est arriv un jour. Je me rappelle de cela comme si
c'tait hier. C'tait pendant les grandes vacances. Mes amis et moi,
avons dcid de passer quelques jours en montagne. Il faut reconnatre
que l'ide n'tait pas mauvaise mais seulement l'endroit tait mal
choisi vu son caractre misanthrope. D'ailleurs, notre ge, nous avons
mal estim l'ampleur relle d'une telle dcision: passer quelques
temps
dans un espace sauvage, non gard o tout est prvisible.En effet, nous
sommes parvenus une clairire, o nous avons dress notre petite
tente. Franchement, nous avons pass une agrable journe au sein d'une
nature la fois accueillante et sauvage, loin du vacarme de la ville.
Le
soir arriva. La fort tomba dans un silence qui nous sembla suspect.
Aussitt, la fatigue commena nous gagner, alors chacun prit une place
pour se livrer au sommeil. A peine emes-nous teint la lame que nous
entendmes un bruit bizarre, on aurait dit une forte chute>
Nous
demeurions silencieux, cois, immobiles. D'ailleurs, nous n'avions,
malheureusement, aucune alternative dans cet espace obscur et vaste.
Nous restions envelopps dans notre minuscule tente qui ne nous
garantissait aucune protection contre un danger imminent. A vrai dire,
nous tions paniqus.
Quant moi, j'ai repris courage et j'ai pris la dcision de prendre une torche et
j'ai
os sortir de la tente car il fallait agir. Cependant, l'obscurit
opaque des environs m'empchait de m'aventurer loin de notre abri, et
que peut tre l'ennemi n'tait pas loin, en train de nous guetter, et il
pouvait, tout moment, nous attaquer. Les battements de mon cur
bourdonnaient dans ma gorge. Nous avions l'impression que des
silhouettes gesticulaient autour de notre tente. De temps autre,
j'essayais de calmer, d'apaiser l'effroi de mes compagnons qui
dliraient d'pouvante, main en vain. Une fois l'extrieur, une vague
apprhension m'envahit alors, j'avais jug plus sage de regagner
promptement la tente et d'attendre. La nuit semblait interminable.
Heureusement, mes compagnons s'taient calms. Ce moment de rpit nous
avait permis de rflchir notre situation critique et nous avions
ralis que nous devions attendre le lever du jour. D'ailleurs, nous
n'avions pas le choix. Alors, nous restions plongs dans un silence plus
terrifiant encore
Une fois le jour commena poindre, nous reprmes
espoir. Ensemble, nous nous aventurmes dpasser le seuil de notre
tente quand notre regard fut attir par un norme oiseau allong sur le
sol
L'envergure de ses ailes sanglantes nous parut incroyable. Un
oiseau mythique que nous n'avions jamais vu. Il tait immobile, gisait
par terre. Il avait probablement t bless quelque part et avait fini
par atterrir quelques mtres de notre campement
Quand il nous avait vu, il s'efforait vainement de bouger ses ailes car il redoutait notre brusque apparition. Sincrement


La
mdecine, depuis sa naissance, il y a des sicles, ne cesse de raliser
des progrs de taille. L'tre humain en est le bnficiaire puisqu'il
tait l'objet des recherches continuelles
La dure de vie a remarquablement volu depuis l'antiquit
Personne ne peut nier que les dcouvertes, les inventions apportent des armes
nouvelles
dans le combat livr contre les maladies, les infections, les
pidemies.. .Bref, contre la douleur et la mort. Mais quel
prix?/L'animal, depuis longtemps, a toujours t considr comme cobaye,
constamment disponible pour servir la recherche mdicale surtout quand
il s'agit d'exprimenter un mdicament, sans pour autant, se soucier des
consquences de ce genre de pr_tique sur un tre vivant qui, tout comme
l'homme a le droit la vie
D'abord, cela montre bien l'gosme que
manifeste 1 'homme l'gard de l'animal. L'tre humain ne veut en aucun
cas compromettre sa vie, ce croyant ainsi le roi de la cration
Beaucoup
de gens sont heurts par l'ide d'une exprimentation sur l'homme. On
peut mme dire que quel que soit le soin que l'on apporte la mise au
point d'un nouveau mdicament et son exprimentation sur l'animal, on
ne peut, toutefois, supprimer la marge d'incertitude quant aux effets
qu'il produira sur un organisme humain
Il est vrai que les recherches
mdicales ont fait des miracles au profit de la race humaine. Or, rien
ne prouve que l'homme et l'animal ragissent de la mme manire
certaines substances. L'extrapolation de l'animal l'homme est souvent
hasardeuse, mme si elle se rvle justifie dans certains cas
D'ailleurs,
les limites de l'exprimentation sur l'animal tiennent ce qu'un
certain nombre de symptmes n'apparaissent jamais chez les animaux. D'o
une marge d'incertitude qui doit tre prise en considration
En
outre, une exprimentation abusive sur certaines espces animales
pourrait contribuer, malheureusement leur extinction. Laquelle
extinction serait une aberration au moment o l'on fait appel, un peu
partout dans le moment la protection des alllmaux
Esprant que
l'homme scientifique prenda conscience du prjudice qu'il pourrait
causer la faune, sans carter l'ide que l'exprimentation estun
processus indispensable, l'volution de la recherche mdicale dont
l'objectif primordial est le bien tre de l'espce humaine


    
 

Production crite pour 1 bac

          
1 1

:
 ::  ::  :: -