science conomique les indicateures de la croissance

...


 
    . . . .        



 | .
 

  science conomique les indicateures de la croissance

         

dbik

avatar





:
 :
:

: 87
: 11476
 : 11/11/2007

http://www.elanouar.com
: science conomique les indicateures de la croissance    02, 2013 7:22 am


Le principal indicateur de dveloppement est le Produit Intrieur Brut (PIB). Indicateur frquemment utilis pour valuer lactivit conomique dun pays, il mesure le niveau de production de biens et services lintrieur dun territoire national par lensemble des agents (mnages, entreprises, administrations) quelque soit leur origine. Afin d'viter que la mme production entre plusieurs fois dans le calcul, le PIB ne prend en compte que les biens finaux, c'est--dire les biens et services de consommation et les biens d'quipement, et exclut les biens intermdiaires de production (on dduit les consommations intermdiaires des consommations totales des agents, par exemple : on dduit la consommation de bl servant fabriquer le pain de la consommation totale de pain. Outre le PIB, on utilise le PIB par habitant, pour donner une indication du niveau de vie moyen des individus. La croissance conomique est mesure au moyen de la variation du PIB dune anne lautre.Dans les annes dabondance des Trente glorieuses, le PIB est analys comme le meilleur rvlateur de la puissance conomique dun pays, mais aussi amalgam avec un indicateur de richesses et de bien-tre. Suite la prise de conscience cologique et la crise conomique de 2009, le sentiment de linsuffisance du PIB pour mesurer la qualit du dveloppement dun pays amne les conomistes proposer des indicateurs alternatifs. Nous nous bornerons prsenter les quatre principaux : lindice de dveloppement humain (IDH), lempreinte cologique de lhumanit, le baromtre des ingalits et de la pauvret (BIP 40) et lindice de sant sociale (ISS).LIDH a t mis au point en 1990 par le Programme des Nations unies pour le dveloppement (PNUD) sous linspiration du prix Nobel de lconomie 1998 : Amartya Sen. En agrgeant au PIB par habitant des donnes sur la sant et lducation, il permet dapprcier lamlioration de la qualit de vie plutt que la simple augmentation du revenu national comme le fait le PIB. Il prend en compte trois donnes supplmentaires : la sant (mesure par l'esprance de vie la naissance), le niveau d'ducation (mesur par le taux d'alphabtisation des adultes et le taux de scolarisation) et le niveau de vie (mesur par le PIB par habitant en parit de pouvoir d'achat la croissance du revenu tant pondre par laugmentation du prix dun panier de biens). Compar au PIB, lIDH met en avant de nombreuses diffrences entre les pays : les Etats-Unis, pays le plus fortun en PIB par habitant aprs le Luxembourg, arrive au 12me rang. Le pays o lIDH est le plus lev en 2005 est l'Islande, suivi de la Norvge et de lAustralie. La France arrive en 10me position.Lempreinte cologique de lhumanit est un indicateur dvelopp par le World Wide Fund for Nature (WWF). Il convertit nos modes de vie en surfaces (hectares) consommes et dmontre que si chacun vivait comme un Amricain, quatre plantes ne suffiraient pas. Soulignons que lhumanit a dpass les capacits de rgnration de la plante au milieu des annes 1980, et quelle a pour vivre prsent besoin de davantage de surface que ce que la plante terre peut lui offrir.Le BIP 40 imite ironiquement lindice boursier du CAC 40 qui runit la cotation des quarante meilleures entreprises franaises sur les marchs boursiers. Il mesure le nombre de pauvre en France par lagrgation de donnes sur le travail, le revenu, le logement, lducation, la sant et la justice. Il dmontre de 1980 2004 une hausse de la pauvret. Il a t cr en 2002 par une quipe de militants syndicalistes, conomistes et statisticiens. Si la mthode de calcul se trouve conteste par lINSEE (notamment la mthode de construction du baromtre qui agrge et pondre une srie dindicateurs en manquant de rigueur titre d'exemple, le recalcul de l'indice sans tenir compte de la dimension justice permet de conclure que les ingalits et la pauvret ont lgrement recul depuis 1990), elle ouvre le dbat sur la mesure de la pauvret qui nest actuellement pas prise en compte, ce quun principe de symtrie appliqu au PIB rendrait ncessaire (on mesure la richesse donc aussi la pauvret).Enfin, lISS aux Etats-Unis se calcule partir de lagrgation de 16 donnes dont les dlits violents, l'accs au logement ou les ingalits de revenu. Publi en 1996, lISS a engendr une vive polmique. En le comparant au PIB, on constate en effet un net dcrochage entre la progression de la richesse et celle du bien-tre social aux Etats-Unis, ce dernier tant en baisse constante depuis 1969 alors que le PIB continue de saccrotre.

___________________________________________

    
 

science conomique les indicateures de la croissance

          
1 1

:
 ::   ::   ::  -